FLASH ACTUS2017-06-12 Collecte décalée des ordures | 2017-09-10 Chés Rouleux | 2017-09-24 Chés Rouleux | 2017-11-16 Soirée Beaujolais par l'ABC | 2017-11-25 Yoga | 2017-12-01 Téléthon avec la MPT |
Le marais favori envoyer

La réserve du Grand Marais de la Queue

Etang

Le Grand Marais de la Queue est un site remarquable d'une superficie de 14 hectares. Il s'agit d'une ancienne tourbière, partiellement comblée. Le paysage d'aujourd'hui est un mélange de d'étangs, de marais et d'espaces boisés.

Son caractère original, sa faune et sa flore font qu'il fait l'objet d'un Arrête Préfectoral de Protection de Biotope depuis plusieurs années.

La commune, qui en est propriétaire, a confié son entretien au Conservatoire des Sites Naturels de Picardie.

Un circuit permet de découvrir le site. Il est conseillé de le respecter scrupuleusement afin de ne pas détériorer la flore, de ne pas déranger la faune. Certaines zones de "tremblants" peuvent s'avérer dangeureuses.

Les chiens doivent être tenus en laisse.

Une partie de la zone est ouverte à la chasse.

Plaquette sur le circuit de rando ....téléchargement
Livret de présentation ... téléchargement
Panneau de présentation ...téléchargement


La faune et la flore

L'exploitation de la tourbe a laissé derrière elle de grands étangs aux formes géométriques où l'été fleurissent nénuphars blancs et jaunes, à leur surface se développent aussi des plantes carnivores, les utriculaires, dont les fleurs jaunes s'épanouissent au-dessus de l'eau. Ces plantes se nourissent de petits insectes et de crustacés.


FleurDans les friches de la clairière poussent de grandes plantes dont la floraison colore le marais en été ; au jaune des lysimaques succède le mauve des salicaires.



Sur les bords de l'étang vous rencontrerez également des touradons de laîches, grosses touffes d'herbe parfois dénommée "têtes de sorcières".

 

Parmi les 234 espèces végétales supérieures présentes dans le marais, 34 sont exceptionnelles ou rares en Picardie et 8 sont protégées par la loi, parmi lesquelles la Grande-Douve qui ressemble à un grand bouton d'or et deux orchidées : l'Orchis négligé et le Liparis de Loesel, espèce menacée à l'échelle européenne.

Grande Douve Orchidée Orchidée

Dans les zones tourbeuses instables, encore appelées "tremblants", la végétation s'accumule et des bombements se forment au-dessus de la surface de l'eau. La partie émergée est ainsi uniquement alimentée par l'eau de pluie, non calcaire. Onze espèces de sphaignes, mousses des tourbières acides, ont colonisé ces milieux, faisant du Grand Marais de la Queue le site le plus riche de Picardie pour ces plantes.

 

Le nombre d'espèces de papillons diurnes et nocturnes, de libellules (au moins 30) est remarquable.

Quelques mammifères observables :


Quelques reptiles et batraciens :

Quelques oiseaux observés (à compléter), parmi au moins 89 espèces :

Canard Colvert
Canard Souchet
Canard Pilet
Sarcelle d'hiver
Sarcelle d'été
Bécassine des marais
Grèbe huppé
Grèbe castagneux (il ne cherche pas la bagarre, mais a une couleur de chataîgne !)
Poule d'eau
Foulque macroule
Héron cendré
Bécasse des bois


La gestion

La gestion du marais est confiée, par convention, au Conservatoire des Sites Naturels de Picardie.

Grâce à la signature de baux à longues durées, le conservatoire peut travailler sur un plan pluri-annuel et prendre en compte le site dans sa globalité.

Outre un entretien régulier, le Conservatoire et la Commune de Blangy-Tronville organisent périodiquement des chantiers d'entretien ouverts au public. Un bon bol d'air et un peu d'exercice salutaire dans la bonne humeur en perspective !

Chantier 2013ChantierChantierChantier
Chantier


Le Conservatoire des sites naturels de Picardie

Le Conservatoire des sites naturels de Picardie est une association à but non lucratif qui a pour objectif la préservation et la mise en valeur des richesses naturelles et paysagères de Picardie. Il gère plus de 120 sites naturels de grand intérêt (coteaux calcaires, marais, étangs, tourbières, prairies alluviales, landes, cavités souterraines…) permettant à de nombreuses espèces animales et végétales, souvent très rares, de s’épanouir. .

Le Conservatoire, en collaboration avec la municipalité organise régulièrement des chantiers natures. Le prochain, dans la réserve du marais de la Queue, se déroulera le 6 mars prochain.

Carto

Pour en savoir plus ...